La France fait face à une sécheresse historique ! Après la sécheresse de l’été 2022, où plus du tiers des départements français ont été concernés par des restrictions d’utilisation de l’eau, le pays pourrait de nouveau connaître de nombreuses restrictions dès le mois de mars faute de pluies suffisantes depuis le début de l’hiver. 5 départements sont déjà en alerte : l’Ain, les Bouches-du-Rhône, les Pyrénées-Orientales, l’Isère (restrictions spécifiques aux eaux souterraines) et le Var. 

Au vu de la gravité du dossier, le samedi 25 février dernier, au Salon de l’agriculture, le Président Emmanuel Macron a appelé à un “plan de sobriété” pour l’eau, à l’image de celui pour l’énergie. Le ministre de la Transition écologique précise que des restrictions sont en effet inévitables pour ne pas que « 2.000 communes » se retrouvent privées d’eau potable cet été.

Les causes

Avec le changement climatique, les sécheresses sont de plus en plus récurrentes et débutent plus tôt dans l’année. De plus, les épisodes de sécheresse peuvent être aussi le résultat d’une utilisation trop intensive ou inadaptée de l’eau disponible.

La France a connu un déficit de pluie et de neige sur l’ensemble de son territoire pendant les mois d’hiver et à ce jour, selon le BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières), 60% des nappes phréatiques sont à un niveau inférieur à la normale. Il y a un an, ce chiffre était de 25 %.

La baisse des niveaux d’eau a des conséquences sur les prélèvements d’eau dans les milieux ou dans les nappes : si le niveau d’eau devient trop bas pour permettre aux ouvrages de prélèvement de fonctionner, il est impossible de prélever l’eau. Certains usages peuvent alors être compromis : la production d’eau potable, le refroidissement des centrales nucléaires, la navigation fluviale, etc. Pour éviter cette situation extrême, des restrictions peuvent être mises en œuvre.

Les solutions pour faire face à la sécheresse

Anticiper

Nous serons confrontés, comme l’été dernier, à des situations de sécheresse récurrentes. Il est donc primordial de s’organiser.

Selon le ministre de La Transition écologique Christophe Béchu,  « la situation est plus grave que l’an dernier à la même époque » sur l’ensemble du territoire, « nous sommes donc dans l’anticipation, déjà en état d’alerte ». Il appelle à « anticiper » et « planifier » pour faire « dès à présent des économies d’eau » et ainsi limiter les effets de cette sécheresse exceptionnelle pour une préservation de la ressource en eau et de veiller à une gestion adaptée de l’eau potable, de l’agriculture et de la production d’énergie.

Le plan de sobriété de l’eau

Le gouvernement veut mettre en place un “Plan eau” pour mieux gérer la sécheresse et réduire les fuites d’eau. Ce plan sera dévoilé très prochainement selon le Président de la République. La priorité est de répondre à la gestion des fuites d’eau dans les réseaux d’eau potable qui représente un vrai problème. Selon l’Observatoire des services d’eau et d’assainissement, la quantité d’eau perdue, chaque année, du fait des fuites, représente un milliard de mètres cubes soit l’équivalent « de la consommation annuelle de 18 millions d’habitants ». La localisation et la recherche des fuites d’eau représentent un investissement colossal pour l’ensemble les collectivités locales (chiffré à 800 millions d’euros par l’État) qui n’ont pas nécessairement le budget pour les traiter. 

Il faudra donc attendre la publication du plan pour connaître ses différentes caractéristiques et les aides mises en place

La situation est plus grave que l’an dernier à la même époque et on a deux mois de retard sur la recharge des nappes phréatiques.

Christophe Béchu

Ministre de la Transition écologique

Faire confiance à Zéro Wattheure

Il est essentiel d’avoir les bons gestes pour économiser l’eau et de faire confiance à des entreprises innovantes comme Zéro Wattheure qui propose un service 360 de gestion et préservation de l’eau. Du suivi à l’intervention rapide dans vos locaux, la chaîne complète de gestion de l’eau est traitée ! 

  • Suivi des consommations : les données sont relevées à distance via les compteurs intelligents (IOT) et sont suivies en temps réel dans un logiciel de management de l’énergie.
  • Alertes en cas de dérives : lorsqu’il y a un dépassement d’un seuil préalablement établi ou des fuites d’eau, vous recevez directement une alerte sur un canal privé de messagerie Slack (et/ou par email) pour éviter les dégâts et des dépenses inutiles et intervenir rapidement.
  • Identification et localisation des fuites d’eau : dépêcher vos services techniques ou un partenaire spécialisé assure la localisation et l’identification des fuites d’eau de votre patrimoine (bâtiments, stades, parcs et jardins…). Une intervention efficace dans votre établissement pour localiser les fuites apparentes ou enterrées permet une réparation rapide et une sauvegarde de la ressource en eau

Avec le changement climatique, les épisodes de sécheresse vont se multiplier, il faut agir. Agir efficacement en adoptant une logique de sobriété de l’eau, qui est une ressource de plus en plus rare.

Envie de faire sereinement des économies d'énergie 🤔 ?

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir chaque mois des actus, conseils, événements dans votre boite mail 💌

RGPD

Votre inscription a bien été prise en compte !