Depuis la mi-juin, plus du tiers des départements français sont concernés par des restrictions d’utilisation de l’eau. De plus en plus de communes sont privées d’eau.  La raison ? La sécheresse sévit dans la quasi-totalité du pays. Une carte  est même disponible pour visualiser l’ensemble des arrêtés d’eau mis en place. L’arrivée de la canicule intensifie les différents usages et force à consommer beaucoup plus d’eau. L’Observatoire des services publics d’eau et d’assainissement estime que chaque Français utilise en moyenne 149 litres d’eau potable par jour. L’eau est une ressource rare et chère, alors économisons-la ! Pour réduire notre consommation d’eau et nos factures, en ces temps de crise, voici 4 gestes à adopter. 

1. Maîtriser ses consommations d’eau

La maîtrise et le suivi des consommations d’eau assurent une gestion durable de cette ressource. Il est important de connaître les consommations précises de son patrimoine afin de rester vigilant.

      • Solution simple et gratuite

Regarder périodiquement son compteur d’eau. De temps en temps, regarder son compteur d’eau pendant quelques instants permet de détecter des anomalies.  Il suffit de le regarder durant quelques secondes et s’assurer que le compteur ne tourne pas en permanence. Si le compteur tourne toujours, cela peut être le signal d’une fuite d’eau. Selon une enquête de « 60 Millions de consommateurs », en France, ce sont 1.300 milliards de litres d’eau potable perdus dans des fuites chaque année ! 

      • Mesurer précisément l’ensemble de ses consommations

Il est conseillé de vérifier régulièrement son relevé de consommation d’eau via ses factures pour remarquer une hausse excessive des consommations, fréquemment synonyme de fuites d’eau. Ces fuites d’eau peuvent être rapidement localisées à l’aide de sous-compteurs. Selon l’ADEME, un robinet qui goutte, c’est 5 litres/heure gaspillés (soit 120 litres/jour), une chasse d’eau qui fuit, plus de 600 litres/jour ! 

Quand les installations sont plus complexes, par exemple un compteur d’eau général qui dessert plusieurs bâtiments ou un bâtiment particulier avec des usages importants d’utilisation d’eau, il est intéressant de mettre un sous-compteur et également profiter d’une rénovation du réseau d’eau pour mettre un compteur d’eau. 

Si une partie du réseau d’eau est éloignée du compteur d’eau principal, il vaut mieux aussi mettre un sous-compteur pour isoler cette partie-là et savoir très rapidement l’origine d’une fuite, évitant de perdre des milliers d’euros.

À noter :

  • Le sous-comptage s’accompagne d’une télérelève radio pour un suivi régulier
  • Il est conseillé de poser des compteurs divisionnaires lors d’une rénovation d’un réseau d’eau
      • Un système de management de l’énergie 

Pour permettre un apprentissage de ses consommations d’eau et détecter les anomalies rapidement. Il faut se doter d’un système de management de l’énergie qui permet de suivre en direct et en temps réel ses consommations d’eau et localiser très rapidement les consommations anormales par rapport à des bâtiments de mêmes types. Le système va permettre un apprentissage du mode de consommation-type du bâtiment concerné permettant de détecter des fuites d’eau de différentes natures, d’alerter de toute anomalie. 

Exemple  : les bâtiments scolaires à la fin de l’année scolaire sont souvent inoccupés. Il ne doit, par conséquent, pas y avoir de consommation d’eau 

Zéro Wattheure vous propose un service 360 pour mieux gérer et préserver cette ressource : du suivi à l’intervention dans vos locaux, nous nous occupons de la chaîne complète de gestion de l’eau !

2. Optimiser ses équipements

Certains équipements ont évolué rapidement en termes de performances et l’eau est parfois utilisée historiquement pour des usages qui peuvent être remplacés par d’autres procédés.

Identifier ces équipements, rechercher des solutions alternatives, investir dans des technologies propres permet de limiter des consommations inutiles

 Les mousseurs/réducteurs de robinet par exemple  injectent des minuscules bulles d’air dans l’eau qui coule et réduisent le débit de 30 à 50 % sans aucune perte de confort. C’est une solution économique qui limite le gaspillage. 

 La mise en place de robinets automatiques qui en plus d’économiser jusqu’à 70% d’eau de plus que les robinets manuels, sont beaucoup plus hygiéniques et permettent de réduire radicalement la transmission de microbes, surtout en pleine crise sanitaire.

Si l’ensemble de ces équipements nécessitent un investissement, ils peuvent être parfaitement rentables dans une stratégie à long terme.

 Les installations nécessitent un nettoyage régulier. Il est très important de vérifier périodiquement l’état de l’ensemble de ses équipements pour qu’ils soient le plus performant possible et éviter tout risque de dysfonctionnement.

3. Réutiliser les eaux 

      • Eaux usées 

Certains process utilisent de l’eau qui, souillée, est dirigée vers un traitement ou le réseau de collecte. Si un autre usage est possible sur site, cette eau peut être récupérée pour être utilisée. De nombreuses techniques de traitement existent désormais pour supprimer les éléments indésirables de l’eau : résines, échangeuse d’ions, traitement physico-chimique, filtrations, osmose…

      • Eaux de pluie 

Il est possible d’installer un récupérateur d’eau de pluie sur l’ensemble de vos bâtiments. L’eau de pluie est utilisable dans toutes les activités pour lesquelles le caractère potable n’est pas nécessaire. L’eau est stockée dans un conteneur qui peut être utilisée pour différentes tâches comme pour l’entretien de vos locaux ou même l’évacuation de l’eau des WC. La ville de Poissy, par exemple, s’est dotée d’une cuve de 60 m3 pour laver les voitures de sa ville avec l’eau de pluie. La récupération d’eau de pluie permet d’économiser de l’eau mais aussi de limiter les risques d’inondation.

4. Communiquer

Il est important de communiquer à l’ensemble de ses collaborateurs, mais aussi à l’ensemble des habitants de sa collectivité, de l’importance de la préservation de l’eau. Il est important de les sensibiliser à ne pas gaspiller l’eau avec par exemple : 

  • des signalétiques près des points d’eau en prodiguant les bons gestes à adopter
  • la distribution de kits hydro-économes par les collectivités à l’ensemble des foyers
  • des ateliers éco-gestes gratuits organisés par l’APC (Agence Parisienne du Climat)
  • la mise en place d’un système de management de l’énergie, permettant d’impliquer ses collaborateurs dans les projets de sobriété de l’entreprise en partageant le bilan des travaux réalisés à l’amélioration de son patrimoine énergétique

L’ensemble de ces gestes sont à adopter pour préserver l’eau, surtout dans un contexte climatique critique qui l’accompagne, avec la canicule et la sécheresse qui touchent la France. Nous accompagnons nos clients à maîtriser et à réduire leur consommation d’eau leur permettant d’économiser des milliers d’euros mais essentiellement de préserver les ressources naturelles. Si vous souhaitez sereinement maîtriser et maîtriser vos consommations d’eau pour l’ensemble de vos bâtiments

Envie de faire sereinement des économies d'énergie 🤔 ?

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir chaque mois des actus, conseils, événements dans votre boite mail 💌

RGPD

Votre inscription a bien été prise en compte !